décembre 14, 2019

Les Masters Spécialisés en FinTech et Big Data apportent le boom des applications aux Écoles de Commerce Française

Jean-Philippe Ammeux a fait passer le nombre d’étudiants de l’IESEG School of Management de 600 à 5 500 depuis l’an 2000.

Jean-Philippe a étudié à l’IESEG en 1974. 20 ans plus tard, il est devenu le doyen de l’école. Après 24 ans à la tête de l’IESEG School of Management, on pourrait penser que Jean-Philippe Ammeux aurait adopté une certaine routine. En réalité, c’est tout le contraire. Au moment de l’entretien, Jean-Philippe vient de rentrer en France après un voyage en Afrique. Il se rendra au Chili dans les semaines à venir, puis au Royaume-Uni.

Le monde des affaires, dit-il, change constamment, et c’est ce qui rend son travail intéressant. Voyager et voir comment les écoles de commerce s’adaptent au changement dans différentes parties du monde l’incite à continuer à innover. « Chaque jour, tu vois de nouveaux défis ! » sourit-il.

Parmi les dernières innovations de l’IESEG, on trouve une liste de neuf programmes de masters spécialisés couvrant des sujets d’actualité tels que l’analyse de données et les technologies de pointe.

Le MSc in Big Data Analytics for Business de l’IESEG a été créé en partenariat avec Capgemini en 2015. Trois ans plus tard, la classe de cette année compte près de 40 élèves représentant 20 nationalités différentes.

Le MSc de l’IESEG en Investment Banking & Capital Markets a introduit un nouveau cours sur la banque numérique et la technologie financière en 2016 avec des participants explorant des techniques de marketing en ligne comme le référencement et le marketing par email, les nouvelles tendances des banques ligne et de la fintech (source: twitter) ainsi que des sujets financiers plus traditionnels. Les sujets les plus récents comme l’intelligence artificielle, la blockchain, le crowdfunding et la cryptocurrency sont tous abordés dans le cours.

L’offre de masters de l’IESEG comprend un master sciences en commerce international ainsi que des programmes plus spécialisés en comptabilité, marketing numérique, gestion de la mode et finance.

Dans l’ensemble, la taille des classes varie de 25 à 50 élèves. Les programmes sont en grande demande ; chacun attire trois ou quatre demandes pour chaque place dans la classe.

L’accent mis par l’IESEG sur les masters spécialisés, explique Jean-Philippe, s’inscrit dans la quête d’internationalisation de l’école. Les programmes de 12 ou 18 mois sont enseignés en anglais et la majorité des étudiants participants (80 % à 90 %) sont internationaux.

L’école de commerce rayonne à l’internationale

L’ouverture d’un nouveau campus à Paris en 2009 n’a fait qu’accroître la visibilité internationale de l’école, avec des programmes désormais répartis également entre Paris et Lille. L’IESEG a lancé un MBA en 2014, un EMBA en 2015 et a obtenu l’accréditation AACSB en avril 2018.

Depuis 2000, le nombre d’élèves de l’école a presque décuplé, passant de 600 à 5 500 aujourd’hui. Parmi eux, 1 400 étudiants à la recherche d’un diplôme (25 %) sont internationaux ; 2 400 si on compte les étudiants en échange. Aujourd’hui, tous les programmes et 95 % des cours de l’IESEG sont dispensés en anglais.

Le budget de Jean-Philippe a été multiplié par 20 depuis 2000. Aujourd’hui, dit-il, l’objectif est de  » se développer en permanence « , de devenir plus international, plus diversifié et de développer l’offre de formation continue de l’école.

Pour atteindre ses objectifs, Jean-Philippe a embauché 18 nouveaux professeurs début 2018. La construction d’un nouvel immeuble sur le campus de Lille est en cours, qui fait partie d’un investissement de 30 millions de dollars, ainsi que d’un investissement de 50 millions de dollars sur le campus parisien.

A l’étranger, l’IESEG compte 280 établissements partenaires et propose 30 programmes bi-universitaires  » Nous avons un grand nombre de partenaires en Chine et en Inde « , explique Jean-Philippe. « Nous travaillons beaucoup en Asie ; en Indonésie, en Malaisie, au Pakistan, en Malaisie, en Inde, au Pakistan, en Inde et en Inde.